q 2024 : une année de baisse majeure dans l’immobilier, à ne pas manquer !

2024 : une année de baisse majeure dans l’immobilier, à ne pas manquer !

2024 une année de baisse majeure dans l’immobilier, à ne pas manquer !

L’optimisme revient peu à peu dans le domaine de l’immobilier, justement une légère baisse des taux a été constatée ces derniers temps.

De plus, les prix affichés ont tendance à diminuer, notamment à cause de la demande décroissante. Plus de détails dans les paragraphes qui suivent.

Les taux vont-ils continuer à baisser ?

Le taux de crédit est enfin tombé sous la barre des 4 % après des périodes de hausse incessante. En effet, il s’est positionné à 3,99 % pour les emprunts de 25 ans au mois de février 2024. Par ailleurs, les meilleurs profils ont pu négocier des taux jusqu’à 3,58 % pour cette même période. Les établissements bancaires se livrent de nouveau à des batailles en vue de proposer les offres les plus attractives.

Si 2024 commence bien dans ce cadre, qu’en sera-t-il pour le reste de l’année ? Afin d’avoir des réponses concrètes à cette question, il faut se tourner vers la politique monétaire de la BCE, en effet c’est cet organisme qui est chargé de définir le coût de l’argent. De ce côté, les paramètres semblent plutôt prometteurs. Si l’inflation continue à se stabiliser, il y a de fortes chances pour qu’une baisse des taux directeurs ait lieu au mois de juin 2024. Ce mouvement entraîne inévitablement la diminution des taux immobiliers qui profitera évidemment aux acquéreurs.

Lire aussi :  Pourquoi la hausse des loyers est plafonnée jusqu'à cette date en 2024 ?

Des prévisions positives pour les prix

On constate depuis le début de l’année que le prix des biens chute peu à peu à cause de la demande qui s’amoindrit. Compte tenu de la remontée des taux de crédit, beaucoup de Français ont décidé de remettre leur projet à plus tard, en attendant que la situation soit beaucoup plus favorable pour eux. Évidemment, ceci a entraîné la dégringolade des nombres de ventes. De leur côté, les acheteurs ont été obligés de reconsidérer leur offre et de proposer des tarifs plus bas en vue d’attirer d’éventuels acquéreurs.

Selon les experts en immobilier, cette décroissance des prix devrait continuer cette année. Toutefois, on constate quand même une forte disparité entre chaque région. Notamment à Strasbourg ou Bordeaux par exemple où les tarifs poursuivent leur chute avec des taux respectifs de – 0,5 et 0,9 %. En revanche, les coûts se stabilisent et augmentent même à Rennes, Nice, etc. D’un autre côté, le prix des passoires thermiques subit une baisse généralisée de – 3,7 %.

Lire aussi :  Stratégie pour mieux valoriser une vente : Isoler ses combles pour gagner de l'espace

Quoi qu’il en soit, il n’y aura pas non plus de krach comme certains semblent espérer. En effet, on constate une reconstitution des biens à céder. Malgré de nombreux obstacles, les Français montrent toujours une certaine appétence envers la pierre. Même si la demande n’est pas la même qu’il y a deux ans, elle reste présente. D’un autre côté, les établissements améliorent les conditions pour l’obtention de crédit. D’après les spécialistes en immobilier, les prix devront baisser à – 4 % jusqu’à la fin de l’année. C’est une très bonne nouvelle pour les acquéreurs qui préfèrent encore attendre un peu pour bénéficier des tarifs plus attractifs.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur