la bonne nouvelle qui va changer la donne pour votre déclaration de biens immobiliers

Impôts sur l’immobilier : la bonne nouvelle qui va changer la donne pour votre déclaration de biens immobiliers

La déclaration d’impôts immobiliers est souvent perçue comme une tâche ardue et complexe. Cependant, une bonne nouvelle pourrait bien changer la donne pour les propriétaires cette année. En effet, un changement majeur dans la législation fiscale promet d’alléger considérablement votre charge fiscale.

Dans cet article, nous allons explorer en détail ce nouveau dispositif fiscal et comment il peut vous aider à économiser sur vos impôts immobiliers. Préparez-vous à découvrir des informations qui pourraient transformer votre perception de l’impôt immobilier et vous offrir une bouffée d’air frais dans votre gestion financière.

Un premier bilan positif pour la nouvelle déclaration immobilière

La récente obligation gouvernementale de déclaration des biens immobiliers a été largement respectée par les propriétaires français. En effet, plus de 82% d’entre eux ont déclaré les occupants de leurs logements lors de la première campagne en ligne à l’été 2023.

Cette mesure vise à identifier les locaux soumis à la taxe d’habitation sur les résidences secondaires et autres locaux meublés (THRS) ainsi qu’aux taxes sur les locaux vacants. Pour faciliter cette démarche, un service en ligne est disponible sur le site « impots.gouv.fr ».

Lire aussi :  Comment stopper un contrôle fiscal grâce aux vices de procédure

Par ailleurs, aucune sanction ne sera appliquée pour défaut de déclaration d’occupation au titre de 2023. Une nouveauté est prévue pour 2024 : un formulaire papier sera mis à disposition pour ceux n’ayant pas accès à internet.

Les obligations déclaratives des propriétaires immobiliers

Il est impératif pour les propriétaires de biens immobiliers d’informer l’administration fiscale du statut d’occupation de leurs locaux avant le 1er juillet. Ils doivent préciser s’il s’agit de leur résidence principale ou secondaire et, si ce n’est pas eux qui occupent les lieux, ils doivent fournir l’identité des occupants.

Cette obligation permet à l’administration fiscale de tenir à jour les informations relatives à l’occupation des biens immobiliers, ce qui est essentiel pour l’établissement des taxes foncières et d’autres impôts locaux. En fournissant ces informations dans les délais impartis, les propriétaires contribuent à garantir une gestion fiscale efficace et équitable.

Les nouveautés pour la déclaration immobilière en 2024

Pour l’année 2024, des changements sont prévus dans le processus de déclaration immobilière. Les propriétaires qui n’ont pas encore effectué leur déclaration auront désormais la possibilité de le faire sur papier, une option inédite pour certains.

Lire aussi :  Évasion fiscale : les indicateurs qui attirent l'œil des inspecteurs de Bercy

De plus, la déclaration ne sera nécessaire qu’en cas de modification de la situation d’occupation du bien et non systématiquement comme lors de la première campagne en 2023. Pour ceux qui ont besoin d’aide ou d’informations supplémentaires, ils peuvent contacter l’administration fiscale par téléphone ou se rendre directement au service des impôts des particuliers compétent.

Ces ajustements visent à simplifier les démarches administratives pour les propriétaires et à réduire les obstacles potentiels à la déclaration. En offrant une alternative au format papier et en limitant l’obligation de déclaration aux seules situations de changement, les autorités fiscales cherchent à faciliter le processus pour les contribuables.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Just 1 Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur