Attention à la sur-évaluation d’un bien immobilier lors d’une vente, cela pourrait vous pénaliser grandement

Attention à la sur-évaluation d'un bien immobilier lors d'une vente, cela pourrait vous pénaliser grandement

Lorsqu’un propriétaire estime la valeur de sa maison, il prend généralement en compte ses besoins financiers. Un comportement qui donne souvent lieu à une sur-évaluation du bien immobilier lors d’une vente. Or, avec la crise immobilière actuelle et la baisse de prix, cela pourrait vous pénaliser grandement. Explications.

Surévaluation d’un bien immobilier : les risques encourus

Vendre un bien immobilier est une tâche complexe. Il faut veiller à ce que le prix du logement s’aligne avec celui du marché si vous souhaitez que l’opération se passe dans de meilleures conditions. Autrement, les conséquences seront multiples :

  • Pas de visite : de manière générale, lorsque les acheteurs se rendent sur les plateformes de vente de biens et qu’ils trouvent que le prix du bien est trop élevé, ils ne perdent pas de temps à voir tous les détails de la maison.
  • Délais de vente rallongés : Si vous décidez de survaloriser votre bien immobilier, sachez que sa vente risque de tarder en conséquence. Il peut rester plusieurs mois sur le marché et malheureusement, cela envoie des messages pas assez prometteurs aux futurs acquéreurs. Certains parviennent même à tirer des conclusions comme quoi le logement pourrait comporter des défauts, etc.
  • Négociation compliquée : Votre bien a été mis en vente depuis presque 6 mois et un acheteur s’est enfin intéressé ? Dans la plupart des cas, celui-ci aura cette tendance à faire une négociation largement au-dessous du prix évoqué : Le propriétaire, quant à lui, se trouve parfois contraint de faire une contre-proposition.
Lire aussi :  Assurance loyers impayés : que ne couvre-t-elle pas vraiment ?

Estimer un bien immobilier à sa juste valeur : les astuces

Pour connaître la valeur vénale d’un bien, vous devez trouver une maison similaire à la vôtre et comparer les prix. Pour ce faire, rendez-vous sur des sites d’annonces ou dans les vitrines d’agences à proximité.

Ensuite, il est recommandé de prendre en compte certains paramètres comme :

  • La localisation : en effet, sachez que le prix du mètre carré dépend du quartier, de la commune et de la rue.
  • La superficie : si le logement à mettre en vente est petit, techniquement, le prix au m² augmente. La piscine, la terrasse et le balcon peuvent être des atouts indéniables pour votre bien. Mieux encore, si la surface extérieure est constructible.
  • Le diagnostic de performance énergétique : est un élément à ne pas négliger. Si le logement est énergivore, il pourrait être décoté, notamment s’il se situe dans une ville où il y a plus de locataires.
    L’ancienneté de la construction et son état
  • Les projets urbains : cette information est importante puisqu’elle influence le prix de votre bien. Lorsqu’un projet entrainera la construction d’infrastructures envahissantes, la valeur de votre bien peut baisser.
Lire aussi :  Découvrez les bâtiments incroyables vendus par l’État l'an dernier ! Le numéro 7 est à couper le souffle
À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Just 1 Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur