Augmentation significative du prix de l’électricité prévue en 2024 : retour d’une taxe

Augmentation significative du prix de l'électricité prévue en 2024 retour d'une taxe

L’année 2024 pourrait bien réserver une surprise de taille aux consommateurs d’électricité. En effet, une hausse spectaculaire et imprévue des tarifs d’électricité est à prévoir.

Cette augmentation pourrait avoir un impact significatif sur le budget des ménages et des entreprises.

Dans cet article, nous allons explorer les raisons potentielles de cette flambée des prix, ainsi que les moyens pour s’y préparer efficacement.

Flambée des tarifs d’électricité en 2024 : une hausse de 37,5% sur un an

Les consommateurs français doivent se préparer à une envolée des prix de l’électricité en 2024. Une première augmentation de 10% est attendue dès février, suivie potentiellement d’une autre dans la foulée.

Cette situation intervient après une hausse déjà significative de 25% entre février et août 2023. En cumulé, ces augmentations représentent une inflation totale de 37,5% sur un an. La fin du bouclier tarifaire appliqué sur les prix de l’énergie pourrait aggraver cette tendance.

Fin du bouclier tarifaire : un impact financier conséquent pour l’Etat et les Français

Le bouclier tarifaire, mis en place en 2021 pour freiner l’inflation des coûts de l’énergie, notamment due à la crise ukrainienne, a permis de limiter la hausse des prix de l’électricité à 4% en 2022.

Lire aussi :  Évitez l'impôt sur la plus-value immobilière pour la vente de votre résidence secondaire

Ce dispositif, qui permettait à l’Etat de prendre en charge 45% de la facture d’électricité des ménages français, devrait cesser en 2024.

Toutefois, une levée anticipée du bouclier tarifaire est envisagée dès mi-2024, soit six mois plus tôt que prévu. Cette décision pourrait entraîner une augmentation significative des factures d’électricité pour les ménages français.

Prévisions de baisse des prix et hausse des taxes : l’équation complexe de 2024

Vincent Maillard, président d’Octopus Energy, prévoit une baisse des prix de l’électricité sur le marché en 2024. Cette diminution pourrait toutefois inciter l’Etat à augmenter les taxes sur ce secteur.

Durant la crise, l’Etat a réalisé un gain de 6,5 milliards d’euros grâce à la vente d’électricité produite par les énergies renouvelables à faible coût. Cependant, avec la baisse des prix du marché, cette électricité perdrait en valeur. Une hausse des taxes permettrait donc à l’Etat de compenser ce manque à gagner.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur