Comment les SCPI européennes peuvent optimiser votre fiscalité ?

Comment les SCPI européennes peuvent optimiser votre fiscalité

Il est vrai que les SCPI ont été impactées par la crise immobilière. Cela a incité certains investisseurs à se tourner vers d’autres produits qui ont pu tirer profit de la hausse des taux d’intérêt des banques centrales.

Mais, malgré la situation, les SCPI européennes restent une meilleure option en termes de rentabilité, et pas que. Comment ces supports peuvent-ils optimiser votre fiscalité ? Réponses dans cet article.

Stratégie des SCPI européennes : diversification géographique

Les sociétés civiles de placements immobiliers (SCPI) européennes sont des alliées idéales pour ceux qui cherchent à investir au-delà des frontières françaises. Comme son nom l’indique, ce support se spécialise dans l’acquisition des biens situés dans divers pays européens. Les loyers et les plus-values à la revente sont distribués aux épargnants de manière périodique.

Le principal avantage d’investir dans cles SCPI est la diversification géographique. Ce qui permet de limiter fortement les risques relatifs aux changements d’un seul marché immobilier. Effectivement, sachez que les performances des biens dépendent des conditions économiques d’un pays.

Lire aussi :  Est-ce encore possible de construire une maison individuelle en France - Ces régions qui disent non

Excellente performance fiscale

Les revenus produits par les SCPI européennes sont imposés selon les règles fiscales de chaque pays. L’investisseur peut toutefois échapper à la double imposition grâce aux accords fiscaux bilatéraux signés entre deux pays. Il arrive que l’investisseur bénéficie de la méthode de taux effectif comme au Portugal, en Belgique, aux Pays-Bas, en Irlande et en Finlande ou du crédit d’impôt (Espagne, Allemagne, Italie).

De manière générale, il n’y aura plus d’imposition en France. Par ailleurs, la fiscalité est plus intéressante que dans l’Hexagone. Certaines SCPI peuvent afficher un rendement de 5% au minimum.

Pour que toutes les chances soient de votre côté, vous pouvez demander conseils chez Portail-SCPI. Ce dernier vous mettra sur les pistes des meilleures opportunités du moment, tout en conseillant sur les stratégies à adopter. Ce formulaire ci-dessous vous permettra d’être mis en contact avec l’un de leurs conseillers.

Il est à noter que les revenus locatifs ne sont pas assujettis aux prélèvements sociaux de 17,2 %, contrairement à ceux des SCPI qui appartiennent au régime de l’administration fiscale française.

Lire aussi :  Ces banques qui financent facilement la rénovation des passoires thermiques

La SCPI européenne : une opération opportuniste ?

Comme indiqué précédemment, le rendement de la SCPI est souvent attractif. L’investisseur peut opter pour des économies moins ou plus matures. Le rendement en dépendra. C’est à ce moment-là que la société de gestion entre en jeu.

En tant que professionnel, il a l’art de sélectionner les actifs les plus intéressants selon les profils de l’investisseur. Le principal objectif de ce produit est de dénicher les marchés les plus rentables.

Les SCPI européennes se démarquent également par leur accessibilité. En effet, contrairement à ce que pensent certaines, les tickets d’entrée sont souvent proposés à des tarifs compétitifs. L’investisseur, lui, n’a plus à se soucier de la gestion des patrimoines, car tout est entre les mains des professionnels dotés d’une expertise dans la gestion des actifs immobiliers et dans l’investissement.

Aujourd’hui, il existe plusieurs SCPI européennes, mais pour affiner votre choix, vérifiez la répartition géographique des biens, la composition du patrimoine, la performance ainsi que l’équipe de gestion.

Lire aussi :  Vendre un bien immobilier sans certificat de carrière : est-ce possible ?
À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur