Comptabilité des locations AirBNB, le régime réel est-il préférable

Comptabilité des locations AirBNB, le régime réel est-il préférable ?

Dans le monde de la location immobilière, notamment sur Airbnb, la question du régime fiscal à adopter est cruciale. Le choix entre le régime micro-BIC et le régime réel peut avoir un impact significatif sur vos revenus locatifs.

Cet article se propose d’explorer en détail le régime réel pour la déclaration d’impôts : quels sont ses avantages et inconvénients ? Est-il plus bénéfique pour vos locations Airbnb ? Nous vous invitons à découvrir les éléments clés qui vous aideront à faire un choix éclairé et optimiser ainsi votre fiscalité.

Loi de finances 2024 : Nouvelles règles fiscales pour les locations meublées saisonnières

La Loi de finances 2024 a introduit des changements significatifs dans le régime fiscal des locations meublées saisonnières. Les propriétaires doivent désormais s’adapter à une réduction du taux d’abattement et à une baisse des seuils du micro-BIC.

Toutefois, il est important de noter que ces modifications ne s’appliqueront qu’à partir de l’année prochaine, permettant aux contribuables d’utiliser l’ancien système pour leurs revenus de 2023.

Lire aussi :  Faut-il vite investir en Pinel avant l'arrêt total de cette carotte fiscale ?

Cette réforme, qui a suscité un débat animé lors de son adoption en décembre dernier, nécessite une attention particulière de la part des propriétaires afin d’évaluer l’intérêt potentiel d’un changement de régime fiscal.

 

 

Exceptions et particularités du nouveau régime d’imposition

Il existe néanmoins des exceptions à cette nouvelle règle fiscale. Un bien classé, situé hors zone tendue et dont le propriétaire tire moins de 15 000 euros par an de son activité de location meublée peut bénéficier d’un abattement de 51%.

De plus, pour la déclaration 2024 sur les revenus 2023, il est toujours possible d’appliquer les seuils et abattements des années précédentes.

Cependant, face à ces nouvelles dispositions, certains propriétaires envisagent de passer au régime réel d’imposition. Il est donc crucial pour eux de se préparer dès maintenant à ces changements afin d’éviter toute surprise désagréable lors de la prochaine déclaration fiscale.

Opter pour le régime réel d’imposition : une alternative à considérer

Face aux modifications apportées par la Loi de finances 2024, certains propriétaires envisagent de se tourner vers le régime réel d’imposition. Dans ce cadre, ils déterminent eux-mêmes leur revenu foncier net en soustrayant les charges réelles de leurs revenus bruts.

Lire aussi :  Loi de Finances 2024 : Impact majeur sur les redevables de l'IFI qui ne fera pas plaisir

Cependant, il est important de noter que la date limite pour opter pour ce régime pour les revenus perçus en 2024 est fixée à mai 2024. Pour aider les propriétaires dans cette démarche, le site Jedéclaremonmeublé.com propose un simulateur gratuit permettant d’évaluer quel régime est le plus avantageux selon leur situation spécifique.

Il est également recommandé aux propriétaires de se renseigner auprès de professionnels de la fiscalité immobilière pour obtenir des conseils personnalisés et assurer une transition en douceur vers le régime réel d’imposition. En comprenant les implications fiscales et en prenant des décisions éclairées, les propriétaires peuvent optimiser leur situation financière et éviter les éventuelles pénalités liées à une option tardive pour ce régime.fisc

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Just 1 Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur