Construction d’une véranda ou pergola : votre taxe foncière augmentera-t-elle ?

Construction d'une véranda ou pergola votre taxe foncière augmentera-t-elle

Vous envisagez d’ajouter une véranda à votre maison pour profiter de plus d’espace et de lumière naturelle ? C’est une excellente idée, mais avez-vous pensé aux conséquences fiscales de cette extension ? En effet, la construction d’une véranda peut avoir un impact sur votre taxe foncière.

Dans cet article, nous allons explorer comment et pourquoi cela se produit, afin que vous puissiez prendre une décision éclairée. Que vous soyez déjà propriétaire ou que vous envisagiez d’acheter une maison avec véranda, ce guide vous aidera à comprendre les implications fiscales de cette amélioration de l’habitat.

La construction d’une véranda : une valeur ajoutée qui impacte la taxe foncière

L’ajout d’une véranda à votre propriété, bien que séduisant, peut avoir des conséquences financières non négligeables. En effet, cette extension augmente la surface habitable de votre bien et par conséquent sa valeur locative cadastrale.

Cela se traduit inévitablement par une hausse de la taxe foncière. Il est donc essentiel de déclarer cette nouvelle construction au fisc dans les 90 jours suivant l’achèvement des travaux. La superficie de la véranda sera alors prise en compte dans le calcul de votre taxe foncière. Toutefois, il existe une exonération temporaire prévue par la loi.

Lire aussi :  Avantages AirBNB, c'est terminé ! Les députés approuvent une augmentation de la fiscalité

Les formalités administratives post-construction d’une véranda

Il est impératif de notifier l’administration fiscale de la finalisation de votre véranda dans un délai de 90 jours. Pour ce faire, le propriétaire doit compléter le formulaire 6704 IL ou le Cerfa nº10517 et le soumettre au bureau du cadastre du service des impôts fonciers local.

Cette démarche permettra une révision de la base d’imposition pour le calcul de la taxe foncière. Si votre projet de véranda constitue une nouvelle construction ou une reconstruction, des procédures supplémentaires seront requises.

Impact fiscal de l’extension et possibilités d’exonération

La déclaration de votre véranda au centre des impôts fonciers entraîne une réévaluation de la valeur locative cadastrale de votre bien dès le 1er janvier suivant. Cette augmentation se reflète dans votre taxe foncière.

Pour estimer cette nouvelle charge, vous pouvez consulter le service des impôts fonciers local. Cependant, il existe une lueur d’espoir : grâce à l’article 1383 du Code général des impôts, cette déclaration ouvre droit à une exonération de deux ans.

La construction d’une véranda, bien qu’elle puisse apporter une valeur ajoutée significative à votre maison, soulève des considérations fiscales qui nécessitent une attention particulière.

En plus de l’impact sur la taxe foncière, il est crucial de prendre en compte d’autres aspects tels que les implications sur les performances énergétiques de la propriété et les éventuels avantages fiscaux liés à l’amélioration de l’efficacité énergétique.

Lire aussi :  Vous ignorez sûrement ces aides au logement essentielles pour les personnes handicapées
À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur