Crowdfunding immobilier : ce que révèlent les tendances de 2024

Crowdfunding immobilier ce que révèlent les tendances de 2024

Ce n’est pas sans raison que le crowdfunding immobilier fait pâlir les acteurs de la finance traditionnelle. Ses premières années ont été euphoriques, et cela s’explique principalement par le fait que c’est un placement simple et relativement accessible pour tous les portefeuilles.

Mais est-ce que cet engouement va se poursuivre, surtout suite à la crise immobilière ? Réponses.

2023 : une année difficile pour le crowdfunding immobilier

Entre 2015 et 2022, le crowdfunding connait une croissance fulgurante avec une collecte qui atteint les 1,6 milliard d’euros en 2022, soit une hausse conséquente par rapport aux années précédentes. En 2023 toutefois, le recul est notable avec pas moins de 28 %, mettant le crowdfunding à son niveau de 2021. Résultats : un très grand nombre de retards de remboursements et des constructeurs en difficulté financière. Une seule année sépare donc son excellent rendement à ses risques de perte de capital.

Malgré tous ses atouts, ce placement est justement victime de la crise de l’immobilier qui dure maintenant depuis plusieurs mois. La hausse des prix des matières premières a eu un impact direct sur les couts de construction, faisant ralentir la réalisation de plusieurs nouveaux projets. Sans oublier la hausse des taux d’intérêt qui fait reculer beaucoup d’acheteurs.

Lire aussi :  Incroyable ! Un propriétaire contraint de régler 55 000 euros à la place d'un locataire non solvable

Un horizon plus rassurant pour 2024

Cette crise immobilière n’est pas la première de l’histoire. Elle avait déjà frappé l’économie française en 1970,1990 et 2007, juste avant de rencontrer un fort bond par la suite. C’est également ce que prévoient les analystes pour cette année à la vue des stabilisations des taux de crédit. D’ailleurs, une potentielle baisse ne serait pas à écarter.

Autre avantage indéniable : le renforcement de la réglementation pour garantir plus de sécurité aux investisseurs. Effectivement, l’agrément PSFP (prestataire de services de financement participatif) par l’Union européenne a pour but d’offrir plus de transparence aux clients. Il s’agit notamment d’avoir une fiche d’informations clés pour tous les types de projets, exigeant des fois davantage de garantie. Les investisseurs non expérimentés pourront également se rétracter sur une période de 4 jours.

Faut-il investir en crowdfunding immobilier en 2024 ?

Pour l’année 2024, le crowdfunding est prévu atteindre un rendement potentiel de 12 %. Donc oui, c’est un placement encore très intéressant en 2024 à condition d’avoir une préparation solide. Si vous êtes encore débutant, n’hésitez pas à faire confiance à un professionnel dans le domaine. Fortuny Conseil par exemple, est une agence qui pourra vous accompagner, tant au niveau des conseils que des stratégies à adopter. Il suffit de remplir ce formulaire ci-dessous pour prendre contact avec l’un de ses conseillers.

Pour limiter ou répartir au mieux les risques, assurez-vous aussi de diversifier vos placements.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur