Devenir propriétaire en étant au SMIC : est-ce réellement possible ?

Devenir propriétaire en étant au SMIC est-ce réellement possible

L’acquisition immobilière est souvent perçue comme un rêve inaccessible pour ceux qui touchent le salaire minimum, ou Smic. Mais est-ce vraiment une réalité ou simplement un mythe persistant ? Dans cet article, nous allons explorer cette question en profondeur. Nous analyserons les différentes options disponibles, les obstacles potentiels et les stratégies qui peuvent aider à rendre ce rêve plus accessible.

Que vous soyez un smicard déterminé à devenir propriétaire ou simplement curieux de savoir si c’est possible, cet article est fait pour vous. Alors, plongez avec nous dans l’univers de l’immobilier pour les smicards : mythe ou réalité ?

Le Smic et la capacité d’emprunt pour un prêt immobilier

Le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) est une référence salariale en France, fixé à 1 398,69 euros nets par mois depuis janvier 2024. Malgré des taux d’intérêt immobiliers supérieurs à 4% et des prix de l’immobilier élevés, il est encore possible pour les personnes touchant le Smic de devenir propriétaires dans certaines villes.

Lire aussi :  Logements énergivores : cela risque de mettre en péril l'obtention de votre prêt immobilier

Selon le courtier Pretto, un emprunteur seul au Smic peut obtenir jusqu’à 90 730 euros sur 25 ans avec un taux de 4,22%, ce qui représente des remboursements mensuels de 489,54 euros. Pour un couple touchant deux fois le Smic, la capacité d’emprunt atteint 181 275 euros.

Ces chiffres sont basés sur la norme du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) qui stipule que les mensualités totales des crédits ne doivent pas dépasser 35% des revenus mensuels.

Les défis géographiques pour devenir propriétaire avec un salaire au Smic

Devenir propriétaire en percevant le Smic est une tâche ardue, surtout dans les grandes villes comme Paris où l’immobilier est hors de portée pour beaucoup. Par exemple, à Paris, une personne touchant le Smic ne pourrait acquérir qu’un logement de 9 m².

Cependant, il existe des alternatives plus abordables dans des villes de taille moyenne ou des petites communes. Prenons l’exemple de Saint-Etienne : ici, un individu gagnant le Smic peut acheter un bien immobilier d’une superficie de 58 m².

Lire aussi :  Comprendre l'impact des règles de succession sur le patrimoine immobilier

Ainsi, malgré les contraintes financières, la possibilité d’accéder à la propriété reste envisageable pour les personnes touchant le Smic, à condition de choisir judicieusement leur lieu de résidence.

L’apport personnel : un levier pour l’achat immobilier

Outre la capacité d’emprunt, l’apport personnel est un élément clé dans le financement d’un bien immobilier. Il s’agit de la somme que l’emprunteur peut investir de sa propre poche dans son projet immobilier. Les banques exigent généralement un apport initial représentant 10% de la valeur du bien à acquérir.

Cet apport permet notamment de couvrir les frais annexes tels que les frais de dossier, de garantie et de notaire. En augmentant leur apport personnel, les emprunteurs peuvent ainsi accroître leur budget global pour l’achat immobilier, rendant possible l’acquisition d’un bien même dans des villes où les prix sont plus élevés.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Just 1 Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur