Encore une augmentation de la taxe foncière 2024 Quelles communes seront concernées

Encore une augmentation de la taxe foncière 2024 ? Quelles communes seront concernées ?

La taxe foncière s’impose obligatoirement à tout propriétaire immobilier. Pourtant, son calcul reste souvent méconnu et peut parfois réserver des surprises.

Alors que l’année 2024 approche à grands pas, il est essentiel de comprendre les critères qui influencent cette taxe afin d’estimer au mieux le montant à payer.

Cet article se propose de vous éclairer sur le premier indice crucial pour estimer votre taxe foncière en 2024 : les impôts locaux. Nous allons décortiquer ensemble ce concept, ses implications et comment il impacte directement votre taxe foncière. Préparez-vous à plonger dans les arcanes de la fiscalité immobilière !

Les communes face à l’augmentation de la taxe foncière en 2024

La taxe foncière pourrait connaître une hausse en 2024, sauf si les communes optent pour une réduction significative de leur taux d’imposition.

Cette augmentation est toutefois tempérée par un taux d’inflation plus bas que prévu en novembre, qui modère la revalorisation des bases d’imposition.

Lire aussi :  Taxe Foncière : faut-il déclarer la surface au sol ou bien la loi carrez ?

Par ailleurs, les élections municipales de 2026 pourraient influencer ces augmentations, avec une tendance à la baisse des taux communaux et intercommunaux.

L’influence de l’inflation sur la revalorisation des bases d’imposition

La hausse prévue des taxes foncières en 2024 sera atténuée par une inflation plus faible que prévu en novembre. En effet, l’Insee a révélé une augmentation des prix de 3,5% pour ce mois, contre une anticipation de 3,9%.

Cette situation impacte directement les valeurs locatives cadastrales (VLC), base d’imposition de la taxe foncière. Ainsi, au lieu d’une hausse de 7,1% comme en 2023, la revalorisation des VLC se limitera à 3,9% en 2024.

Une « bonne surprise » relative puisque malgré cette modération, les propriétaires devront toujours faire face à une augmentation de leur taxe foncière.

Le rôle de l’IPCH dans la revalorisation des valeurs locatives cadastrales

L’Insee utilise plusieurs indicateurs pour ajuster les prestations sociales, les retraites, le barème de l’impôt sur le revenu et autres.

Lire aussi :  Cas de fraude à la TVA : qui est responsable, le comptable ou le chef d'entreprise ?

Parmi eux, l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) du mois de novembre est utilisé pour déterminer la revalorisation annuelle des valeurs locatives cadastrales (VLC), base d’imposition de la taxe foncière.

En 2023, l’IPCH a augmenté de 7,1% en octobre et novembre, entraînant une hausse similaire de la taxe foncière. Cependant, en 2024, cette augmentation sera limitée à 3,9%, selon les données préliminaires de l’Insee.

Le ministère délégué aux Comptes publics a confirmé qu’il n’interviendrait pas sur cette formule de revalorisation.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines notarial, patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur