Enorme augmentation des allocations chômage en 2024 Serez-vous bénéficiaire

Enorme augmentation des allocations chômage en 2024 ? Serez-vous bénéficiaire ?

Les organisations syndicales et patronales sont parvenues à un accord final après quelques jours de négociations. Les nouvelles règles fixées autour des allocations de chômage en 2024 ont été évoquées le vendredi 10 novembre 2023. Y a-t-il eu réellement une révision à la hausse de ce dispositif ? Quel est le profil éligible ? Réponses.

Quid du montant des allocations de chômage pour 2024 ?

La réforme sur l’allocation de chômage touche la formule de calcul de l’allocation journalière. Pour rappel, en 2021, l’État a pris en compte les périodes d’inactivités entre deux contrats. Un détail qui a logiquement fait baisser le montant de l’allocation.

Grâce à l’accord du 10 novembre, le pourcentage des jours d’inactivité a été revu à la baisse. S’il était à 75% auparavant, en 2024, il passera à 70%. Une décision qui devrait être particulièrement favorable pour certains allocataires puisqu’elle leur permettrait de bénéficier d’une augmentation de quelques jours.

Néanmoins, si le calcul de l’allocation de chômage a pris en compte le nombre de jours dans le mois, la donne changera prochainement. Concrètement, le calcul sera basé sur un nombre fixe de 30 jours le mois. La bonne nouvelle ? Lorsque les chômeurs arrivent en fin de droits, les jours manquants à raison de 5 à 6 par an seront indemnisés.

Lire aussi :  Les cas où une démission peut ouvrir droit aux allocations chômage de Pôle emploi ?

Les conditions d’éligibilité à l’allocation de chômage pour 2024

À partir du 1er janvier 2024, l’ouverture du droit à l’allocation de chômage sera assouplie. Si auparavant ce dispositif concernait les allocataires ayant effectué une activité de travail sur 6 mois, cette durée sera désormais réduite.

Pour prétendre à l’indemnité de chômage, vous devez avoir travaillé 5 mois au cours des 24 derniers mois. Une mesure qui s’applique principalement aux travailleurs saisonniers et aux individus n’ayant jamais été indemnisés par Pôle emploi, c’est-à-dire les primo-entrants.

Comme le souligne le secrétaire national de la CFDT, Olivier Guivarch, cela est équivalent à « plusieurs dizaines de milliers de personnes ».Toutefois, pour les autres catégories, la durée de 6 mois est maintenue.

Il est important de rappeler que la durée d’indemnisation est également réduite à 5 mois si elle est actuellement à 6.

Pour les seniors, en revanche, la durée à laquelle vous pourrez toucher l’allocation de chômage en 2024 est différente. Tout dépend de l’âge du bénéficiaire : 27 mois précédant la fin du dernier contrat de travail des seniors de plus de 55 ans, 24 mois pour les personnes entre 53 et 54 ans et enfin 18 mois pour les individus de moins de 53 ans.

Lire aussi :  Assurance vie : votre demande de rachat sur le fonds euros a été rejetée ? Voici pourquoi

Concernant les intermittents de spectacle, ils profitent d’un régime particulier et sont les seuls à garder leur droit.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines notarial, patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur