Faire une avance sur héritage à son proche c'est possible ! Voici comment le mettre en place

Faire une « avance sur héritage » à son proche : c’est possible ! Voici comment le mettre en place

L’héritage est souvent perçu comme une manne financière qui tombe du ciel, mais saviez-vous qu’il est possible d’en bénéficier avant même le décès du donateur ? C’est ce que l’on appelle une avance sur héritage.

Toutefois, cette démarche n’est pas à prendre à la légère et nécessite de bien comprendre les conditions et critères associés. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment procéder pour obtenir une avance sur héritage, en mettant en lumière les aspects juridiques et fiscaux à considérer.

Comprendre l’avance sur héritage et ses bénéfices financiers

L’avance sur héritage, également connue sous le nom de donation en avancement d’hoirie, est une pratique qui permet à un individu de transmettre une partie ou la totalité de son patrimoine à ses héritiers de son vivant.

Cette démarche, considérée comme une anticipation de la succession, offre des avantages financiers significatifs, notamment l’exemption des frais de succession sur les biens donnés en avance. Cependant, cette procédure est strictement encadrée par la loi et peut prendre deux formes : l’avance avec réserve d’usufruit ou l’avance avec clause d’inaliénabilité.

Lire aussi :  Découvrez le délai moyen pour toucher l'argent d'une succession

Les deux formes d’avance sur héritage : réserve d’usufruit et clause d’inaliénabilité

L’avance avec réserve d’usufruit permet au donateur de continuer à jouir du bien, par exemple en y habitant, malgré sa donation. L’autre option, l’avance avec clause d’inaliénabilité, interdit au bénéficiaire de vendre ou louer le bien sans l’accord du donateur.

Ces deux options ont des implications différentes pour le donateur et le bénéficiaire, notamment en termes de droits et responsabilités. Il est donc essentiel de bien comprendre ces différences avant de faire un choix.

Qui sont les bénéficiaires d’une avance sur héritage ?

L’avance sur héritage est généralement accordée aux héritiers réservataires, c’est-à-dire le conjoint et/ou les enfants du donateur. Ces derniers peuvent ainsi recevoir une partie de leur héritage sans attendre l’ouverture de la succession, offrant un soutien financier anticipé.

Toutefois, cette avance sera déduite de leur part lors du règlement de la succession. Il est donc crucial de faire appel à un notaire pour authentifier cet acte et protéger toutes les parties impliquées. Le document authentifié par le notaire jouera un rôle clé dans l’équilibrage de la succession après le décès.

Lire aussi :  Pourquoi il est impossible de deshériter entièrement ses enfants en France

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines notarial, patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur