Faut-il acheter ou louer pour amasser plus de capital 

Faut-il acheter ou louer pour amasser plus de capital ?

Face à l’inflation qui tend à se généraliser dans le pays ainsi que la hausse fulgurante de taux d’intérêt, beaucoup de Français se demandent s’il vaut mieux acheter ou louer sa résidence principale. Voici les faits à considérer avant de prendre une décision.

Les facteurs à prendre en compte avant de prévoir un achat

Avant de trancher entre la vente et la location, il faut tenir compte des situations financières et professionnelles du profil. Face à l’augmentation du taux d’emprunt, ce sont les banques qui ont les derniers mots.

On constate justement que les établissements refusent de nombreux dossiers de demande de prêt. Ceci s’explique généralement par le dépassement du taux d’usure.

Ainsi, même si les profils possèdent les capacités nécessaires pour acquérir un logement, il ne faut pas perdre de vue les contraintes liées à cette opération.

En se précipitant à l’achat, il y a plus de risque de revendre prématurément le bien. En effet, cette transaction peut engendrer des frais importants. Cela dit, les propriétaires sont dans l’obligation d’honorer plusieurs charges, notamment la taxe foncière, la taxe d’habitation, le coût de l’emprunt ou encore les dépenses relatives aux travaux de rénovation.

Lire aussi :  Impact de la crise immobilière sur les notaires : risque de licenciements en vue ?

Les avantages et les contraintes d’une location

Les personnes qui ne remplissent pas les conditions permettant d’accéder à la propreté peuvent continuer à louer une maison ou un appartement. Cette option possède plusieurs atouts au niveau de la flexibilité du statut. Notamment, la durée de préavis qui se situe entre 1 à 3 mois. Il est donc possible de mettre fin à un bail sans trop de contraintes.

Actuellement, les Français qui choisissent la location peuvent trouver facilement des logements dans des quartiers plus aisés. Justement, la politique de défiscalisation mise en place il y a quelques années a permis de plafonner les loyers dans les quartiers qui sont marqués par des tensions.

Prévoir un apport initial important

Le marché de l’immobilier a enregistré une augmentation constante depuis quelques années. Pour 2023, le prix moyen a légèrement baissé. Selon les prévisions, le tarif devrait continuer à progresser, mais de façon moins importante. En outre, le prix des biens anciens pourrait se stabiliser dans le futur.

Lire aussi :  Immobilier 2024 : une chute continue des prix mais les français sont encore rétissants à l'achat

Ainsi, les personnes qui détiennent une épargne dont le montant permet l’achat cash peuvent saisir leur chance en procédant à l’acquisition. Par ailleurs, il sera plus facile d’obtenir un emprunt grâce à un apport initial.

Alors, location ou achat de bien immobilier ?

Les profils à la recherche de confort, mais qui n’arrivent pas à se décider parmi ces formules doivent tenir compte de la surface qu’ ils peuvent obtenir avec un budget défini. D’une ville à une autre, le coût de la location permet de bénéficier d’un bien plus spacieux par rapport à l’achat avec les mêmes mensualités.

D’un autre côté, il faut prendre en considération les charges courantes avant de se décider. Lorsque les montants obtenus sont équivalents, il est recommandé de faire un choix selon ses réels besoins.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Justin Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur