Investir dans l’immobilier via une assurance-vie : un bon plan mais peu le font, pourquoi ?

Investir dans l'immobilier via une assurance-vie un bon plan mais peu le font, pourquoi

Intégrer des parts de fonds immobiliers via une assurance-vie est une pratique courante. Il s’agit également d’un bon plan, mais malheureusement peu de personnes optent pour cette solution.

Comment expliquer cette réticence ? Quels sont les avantages réels de ce type d’investissement ? Pourquoi s’y lancer ? Réponses dans cet article.

Investir dans l’immobilier via une assurance-vie : les risques de valeur et de liquidité

Utiliser le contrat d’assurance-vie pour investir dans l’immobilier est un moyen de diversifier son patrimoine. Bien que ce type de stratégie puisse paraître intéressant sur le papier, peu de gens le font. En effet, il présente un risque de liquidité.

Effectivement, il est plus compliqué de vendre des biens immobiliers, contrairement aux actifs financiers liquides. Ainsi, en cas de besoin de fonds, l’épargnant peut être amené à vendre leurs parts à des tarifs compétitifs. Ce qui peut occasionner des pertes.

Il y a également le risque de valeur qui, lui, est lié particulièrement à la volatilité du marché. Sachez que les prix des biens immobiliers fluctuent en fonction des taux d’intérêt, des conditions économiques, des évènements géopolitiques ainsi que de l’offre et de la demande. Ce qui peut faire évoluer à la baisse ou à la hausse la valeur du bien en question. Il y a un risque de baisse des rendements si la valeur des biens diminue.

Lire aussi :  Un locataire peut-il acheter en priorité un appartement et bloquer une vente immobilière ?

Pourquoi, malgré tout, opter pour ce type d’investissement ?

Comme tout investissement, mettre l’immobilier dans une assurance-vie présente un risque. Mais, cette opération présente également de multiples avantages. Vous pouvez échapper à la perte de capital en diversifiant votre épargne. Vous bénéficiez alors d’un rendement plus élevé.

Notez aussi que lorsque vous placez une quote-part immobilière dans votre contrat, vous profitez d’un avantage fiscal. Si vous avez détenu votre assurance-vie depuis plus de 8 ans, alors les gains sont soumis à un abattement de 4600 euros pour une personne et à 9200 euros pour un couple marié ou pacsé.

Si souscrire à une assurance-vie vous intéresse, et que vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, faites appel à un professionnel du domaine. Fortuny notamment, est une agence qui offre les meilleurs conseils et stratégies pour minimiser les risques. Vous pouvez les contacter facilement à travers ce formulaire ci-dessous.

Assurance-vie : les différents types de biens immobiliers éligibles

Avant de vous lancer dans cette aventure, sachez que vous avez le choix entre les 3 fonds immobiliers suivants :

  • Les SCPI ou sociétés civiles de placement immobilier sont les plus connues. Elles consistent à acheter des parts. Les sociétés de gestion se chargent ensuite de trouver des locataires et de verser les revenus locatifs à chaque investisseur.
  • L’OCPI ou organisme collectif de placement immobilier n’est pas concentré entièrement sur l’immobilier. Ce dernier occupe 60% du placement, contre 35% des valeurs immobilières et seulement 5% de liquidités.
  • Les SC/UC ou sociétés civiles unités de compte : elles sont quant à elles investies dans les SCPI, les biens immobiliers, les foncières cotées ou les OPCI, voire les 4.
Lire aussi :  Que disent les lois pour les réhabilitations de vieilles bâtisses ?

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur