Investir en SCPI dans l'assurance pour une revente rapide et sans risque

Investir en SCPI dans l’assurance pour une revente rapide et sans risque

Intégrer les parts des Sociétés civiles de placement immobilier dans l’assurance vie présente de multiples avantages. Cela vous permet de réaliser une revente rapide et sans risque.

Oui, mais comment ? Explications dans cet article.

Revente rapide des SCPI détenues en assurance vie

Revendre des parts de SCPI seules est une tâche  compliquée. Pour ce faire, vous devrez remettre un mandat de vente à la société de gestion. Cela présente un risque de transparence. Concrètement, le prix final exercé pourrait s’éloigner de la valeur réelle de la part.

Le délai d’attente risque également de devenir plus ou moins long, puisque vous serez obligé de trouver un acheteur sur le marché secondaire.

En revanche, la revente est plus rapide et simple si les SCPI sont détenues en assurance vie. Non seulement l’assureur porte la liquidité, mais il prend également en charge l’action que vous avez demandée.

Une fois que vous avez effectué la demande, le professionnel vous verse dans votre enveloppe fiscale. Et ce, dans un délai de deux mois à peu près.

Lire aussi :  Découvrez l'évolution des critères pour qu'une SCPI soit labellisée ISR

Le capital peut ensuite vous servir soit pour un nouveau réinvestissement sur d’autres fonds soit pour un rachat de l’entièreté ou d’une partie de votre contrat d’assurance vie. Vous avez d’ailleurs la possibilité de revendre les parts de SCPI quand vous le souhaitez à condition de ne pas avoir signé une obligation de durée de détention dans votre contrat.

Néanmoins, renseignez-vous bien, car en cas de rachat trop rapide ou d’arbitrage, certains contrats prévoient des frais de pénalité. Il est important de souligner que la revente des SCPI dans l’assurance vie peut engendrer des plus-values, notamment après plusieurs années de détention.

Investissement en SCPI dans l’assurance et mutualisation des risques

Dans le cadre d’un investissement direct, l’assuré doit respecter le minimum de souscription recommandé par la société de gestion. Si vous souhaitez diversifier votre patrimoine, vous devez disposer d’un certain montant de capital qui peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Lire aussi :  Quand la succession ne nécessite ni déclaration ni paiement !

Pourtant l’investissement des parts en SCPI via une assurance vie rend la diversification de la SCPI beaucoup plus aisée.

La raison ? Il garantit une grande flexibilité. Vous pouvez placer votre argent dans plusieurs types de biens situés dans des zones géographiques différentes. Grâce à cela, les risques de vacance locative sont minimisés.

La dégradation du marché immobilier local est également allégée. En outre, il est important de rappeler les avantages fiscaux que présente ce type de placement.

Le capital investi et les intérêts ne sont pas soumis à une imposition tout au long de la vie du contrat. Chaque mois, l’assuré perçoit des intérêts sur le contrat d’assurance vie. Aucune taxation n’a lieu si vous décidez de ne pas faire un rachat sur le contrat.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Justin Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur