Les délais de vente en immobilier s’allongent, et ce n’est pas une bonne nouvelle pour les notaires

Les délais de vente en immobilier s’allongent, et ce n’est pas une bonne nouvelle pour les notaires

Il ne s’agit pas vraiment d’une surprise, car la hausse des taux a entrainé le recul de la demande.

Face à cela, la concrétisation des ventes a pris plus de temps, puisque les propriétaires ont refusé de baisser leur proposition.

Les biens immobiliers restent plus longtemps sur le marché

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont atteint un niveau très élevé depuis quelques années. Évidemment, la demande s’était raréfiée puisqu’il était plus difficile d’obtenir un crédit pour financer l’acquisition. Malgré ce contexte, les vendeurs ont refusé de diminuer les prix même si les clients jouent sur la négociation. Cette pratique est devenue très courante dans presque toutes les transactions.

D’un autre côté, les propriétaires ne veulent pas céder à des prix bas. Ainsi, ils préfèrent attendre que les conditions soient plus attractives. Cet écart conséquent entre les tarifs affichés et le recul du pouvoir d’achat des acquéreurs favorise l’allongement important des délais de vente. Cela signifie que les biens mis sur le marché prennent plus de temps avant d’être cédés.

Lire aussi :  Faut-il encore investir dans la pierre? Les experts s'inquiètent, voici pourquoi !

Les délais de vente des biens immobiliers

La concrétisation des ventes des biens immobiliers prenait plus de temps qu’avant. En moyenne, il fallait compter plus de 70 j pour vendre au lieu de 59 j un an plus tôt et à la même période. Soit un allongement de près de 3 semaines.

Voici un aperçu des délais selon les différentes villes :

Montpellier (90 j), Toulouse (86 j), Bordeaux (85 j), Nantes (83 j), Nice (81 j), Lyon (79 j), Marseille (76 j), Rennes (74 j), Paris (73 j), Lille (62 j), Strasbourg (60 j).

Baisse du prix de l’immobilier

Au mois de décembre 2023, les coûts des biens ont diminué de 0,3 %, puis à 0,1 % en janvier 2024 et 0,1 % en février 2024. Ces chiffres montrent une certaine stabilisation des tarifs proposés sur le marché. Quoi qu’il en soit, on constate également la réduction des prix dans plusieurs villes pendant la période du 1er février jusqu’au 1er mars 2024, notamment à Bordeaux avec – 0,9 %, Toulouse – 0,8 %, Strasbourg – 0,8 %, Marseille – 0,5 %, etc.

Lire aussi :  Découvrez le montant des subventions MaPrimeRénov’ pour vos travaux de rénovation

Pourquoi cet allongement du délai de vente ?

La hausse des taux n’est pas le seul critère qui a favorisé ce phénomène puisqu’il y a d’autres facteurs qui entrent en jeu. C’est le cas pour l’emplacement qui est essentiel pour valider le choix des acheteurs. Ces derniers sont à la recherche de biens qui ont un accès facile aux transports et qui se trouvent à proximité des écoles, des commerces, des centres de soins médicaux, etc.

Par ailleurs, les acquéreurs sont également plus exigeants concernant l’état du bien. Évidemment, le logement ne devrait montrer aucun signe d’usure. Aussi, il est important que l’agencement général de l’intérieur et de l’extérieur donne envie aux acheteurs de se projeter dans les lieux.

Sinon, l’un des critères fondamentaux qui influent sur le délai de vente, c’est le prix qui ne devrait pas être surévalué. Afin de se conformer aux exigences actuelles et trouver preneur assez rapidement, le bien doit également bénéficier d’une meilleure performance énergétique.
Compte tenu de cette augmentation des délais, le nombre de ventes réalisées diminue considérablement et ceci impacte négativement sur les activités des notaires.

Lire aussi :  Pension de réversion : voici la procédure en cas de décès de votre conjoint

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur