Peut-on vraiment investir dans l’immobilier avec seulement quelques centaines d’euros ?

Peut-on vraiment investir dans l'immobilier avec seulement quelques centaines d'euros

Généralement, investir dans l’immobilier nécessite un fonds de plusieurs milliers d’euros.

Mais, qu’en est-il des personnes ayant un petit budget ? Est-ce réellement possible de placer son argent dans l’immobilier avec seulement quelques centaines d’euros ? Réponses dans cet article.

Opter pour l’immobilier fractionné

L’immobilier fractionné est un type d’investissement permettant à de nombreux investisseurs de se réunir pour acquérir des biens immobiliers et par conséquent bénéficier de taux de rentabilité raisonnables. Chaque co-investisseur détiendra alors des fractions des propriétés. Les projets peuvent concerner les commerces, les logements, les bureaux et bien d’autres encore.

Il existe plusieurs types d’immobilier fractionné :

L’immobilier fractionné en direct est le plus abordable. La raison ? Vous misez sur un seul bien de votre choix, que ce soit un appartement, un immeuble ou autre. Le ticket d’entrée commence à partir de 100 euros jusqu’à 1000 euros. Les rendements, quant à eux, peuvent aller entre 7 et 9%.

Le crowdfunding immobilier permet de financer un projet de construction de bien ou d’autre promotion immobilière. Tout comme le précédent, le ticket d’entrée oscille aussi entre 100 à 1000 euros. Les rendements sont plus attractifs puisqu’ils s’élèvent à 10%. Néanmoins, vous devez comprendre que les risques peuvent être plus conséquents.

Lire aussi :  Chute des ventes dans l'immobilier : de nouveaux records seront bientôt battus

Acheter des parts de SCPI

La SCPI ou société civile de placement immobilier permet d’acheter des parts de société, et ce dès 100 euros. Vous encaissez des gains via les intérêts. Le taux de rémunération de ce placement varie selon les fluctuations du marché. En 2023 par exemple, il oscillait autour de 5 à 6%. Et ce, malgré la crise du marché immobilier.

Néanmoins, ce type de support n’est pas sans risque. Pour limiter les erreurs, il est fortement recommandé de vous orienter d’abord vers les SCPI européennes gérées par des sociétés expérimentées et connues. Portail-SCPI saura vous guider vers les meilleures opportunités à travers leurs plusieurs années d’expérience. Ce formulaire ci-dessous vous permettra d’être en contact avec l’un de leurs conseillers.

Pensez également à vous focaliser sur l’évolution des prix des parts, du taux d’occupation et du montant des loyers. Enfin, renseignez-vous bien sur les frais d’entrée et les frais de gestion.

Lire aussi :  Attention, la banque peut saisir votre bien immobilier dans ces cas précis

Investir en action en ETF

Placer de l’argent dans de petites quantités d’ETF et d’actions en bourse est tout à fait faisable. Bien évidemment, il faudra trouver des entreprises immobilières cotées. Vous pouvez profiter de la performance des marchés immobiliers dans l’Hexagone et également à l’international.

Lire aussi :  Que faire lorsque votre locataire cesse de payer son loyer malgré vos mises en demeure ?

Son principal avantage ? Cet investissement vous garantit une liquidité particulièrement élevée. Les frais de gestion, quant à eux, sont réduits. Si vous souhaitez vous tourner vers le secteur de l’immobilier, sans pour autant vous soucier de la gestion directe des biens, vous avez peut-être trouvé la meilleure alternative.

Afin de maximiser votre investissement, veillez toujours à vous former avant d’agir. Ensuite, il faudra adopter les stratégies de financement pour obtenir de meilleurs résultats.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur