Premier achat immobilier : comment les aides locales peuvent vous aider ?

Premier achat immobilier comment les aides locales peuvent vous aider

Beaucoup de Français souhaitent devenir propriétaires de leur logement. Par ailleurs, les taux des crédits immobiliers sont particulièrement attractifs. Pour financer ce projet, les ménages peuvent aussi compter sur les différentes subventions locales. Découvrons ensemble ces dispositifs pour donner un coup de pouce aux primo-accédants.

Les aides locales disponibles

Le site de l’Anil offre un aperçu complet de toutes les subventions par département proposées aux ménages qui prévoient d’acheter leur premier logement. Voici la liste des aides si vous vivez dans les régions suivantes :

Hauts-de-France

Cette région met à la disposition de ses résidents plusieurs subventions intercommunales. Dans l’Amiens Métropole et la ville d’Amiens par exemple, les opérateurs effectuant des achats en PSLA peuvent obtenir une aide qui se répercute sur le reste à charge de l’acquéreur. Le montant de ce coup de pouce dépend de la localisation avec un plafond à 20 000 euros.

De plus, les foyers qui procèdent à l’achat d’un logement neuf dans les quartiers de la métropole Valencienne ont également droit à une aide de 2 000 à 5 000 euros. Dans le Pas de Calais, les ménages qui effectuent des acquisitions en PSLA peuvent aussi bénéficier d’une subvention de l’Agglomération Hénin Carvin qui s’élève à 4 000 euros.

Lire aussi :  Taxe foncière : très souvent, l'administration surestime la valeur de votre bien immobilier

Centre-Val de Loire

Du côté de l’Indre, une subvention intercommunale d’un montant de 2 000 à 7500 euros est proposée par la communauté d’agglomérations de Châteauroux Métropole. Cette aide est destinée au financement de la construction d’un logement individuel incluant l’acquisition du terrain.

Les résidents de cette région peuvent également profiter d’autres subventions d’une valeur de 2000 ou 3000 euros selon leur localité. Ainsi, les primo-accédants peuvent bénéficier au total d’un coup de pouce de 12 500 euros pour la réalisation de leur projet.

Auvergne–Rhône-Alpes

Les habitants de cette région peuvent bénéficier principalement d’une aide départementale, plus particulièrement un prêt d’une valeur de 15 000 euros remboursable sur 15 ans et avec un taux d’intérêt hors assurance de 1 % seulement.

Pour les achats dans l’ancien comme le neuf, les primo-accédants doivent être éligibles au PSLA. L’éligibilité au PTZ est également requise pour les transactions dans le neuf. Une aide intercommunale est aussi proposée aux promoteurs, celle-ci est par la suite déduite du prix de vente avec un montant maximal de 3000 euros.

Lire aussi :  Vente de maison : quels sont les diagnostics obligatoires à réaliser et à quel coût ?

Sans oublier la subvention communale, il s’agit d’une prime d’une valeur de 100 euros/m2 (ville de Moulins) destinées aux acheteurs d’un premier logement vacant depuis au moins un an dans le centre-ville. Le plancher et le plafond sont fixés entre 3 000 à 10 000 euros.

Nouvelle Aquitaine

Les habitants en Corrèze qui achètent un bien immobilier ancien construit avant 1980 peuvent toucher une subvention de 2 000 euros. Les célibataires de moins de 35 ans et les couples dont l’âge cumulé est inférieur à 70 ans bénéficient d’une bonification de 1 000 euros. Toutefois, le coût maximal du projet ne doit pas dépasser les 180 000 euros.

Dans l’agglomération de La Rochelle, les foyers souhaitant acquérir des biens dans l’ancien et le neuf peuvent aussi percevoir une subvention de 4 000 euros.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Just 1 Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur