Que faire si vous n’arrivez plus à joindre votre locataire avec des impayés

Que faire si vous n’arrivez plus à joindre votre locataire avec des impayés

Le non-paiement des loyers est généralement l’une des plus grandes sources de conflits entre propriétaires et locataires. S’il est conseillé d’envisager une approche à l’amiable et d’en discuter d’abord avec le locataire, l’affaire se complique lorsque celui-ci a disparu.

Dans ce cas, comment procéder ? Suivez nos conseils !

Suivre une démarche précise pour ne pas faire d’erreur

Mauvaise nouvelle ! Un propriétaire ne peut pas tout simplement entrer dans son logement et changer ses serrures, même s’il pense que le bien a été abandonné par son locataire. Effectivement, il risque gros, car si le locataire venait à revenir à la suite d’une simple absence, le bailleur peut être accusé de violation de domicile. Évitez donc cette approche !

Tant que le bail n’est pas encore résilié, il y a une démarche à suivre, à commencer par la communication. Essayez de le joindre par tous les moyens : téléphone, messages écrits ou encore mails. Pas de réponse ? Envoyez une mise en demeure confirmant qu’il s’agit bel et bien d’un départ définitif. Mettez toutes les éventuelles preuves à l’écrit : est-ce que les abonnements d’eau ou d’électricité ont été suspendus ? Les voisins ont-ils vu quelque chose ?

Lire aussi :  Vos droits face à la préemption municipale sur un bien immobilier

Si vous avez la certitude de l’abandon du logement alors, contactez un huissier pour servir d’intermédiaire entre vous et le locataire. Une mise en demeure lui sera alors envoyée pour confirmer s’il a quitté les lieux ou non. Sans réponse de sa part, le bailleur peut s’engager dans une procédure légale pour récupérer le logement. À préciser que si un locataire disparait, le propriétaire a le droit de rechercher sa nouvelle adresse à travers la police ou un détective privé.

Que faire si le locataire ne répond toujours pas ?

Si le locataire est introuvable et ne donne aucune réponse à la mise en demeure, le bailleur peut engager une procédure judiciaire pour réclamer son dû. Audiences, témoignages et évaluations serviront à accorder le jugement en la faveur du propriétaire ou non.

Si la procédure s’est jouée en votre faveur alors vous pouvez entamer le recouvrement des dettes, pouvant inclure la saisie de biens de l’ancien locataire ou le gel de ses comptes bancaires.

Lire aussi :  Ce qu'il faut savoir sur la prorogation de l'exonération fiscale pour la location meublée

L’intérêt de souscrire une garantie loyer impayée

Pour éviter d’en arriver là, il est fortement conseillé de souscrire à une garantie loyer impayée. Cette dernière va protéger le propriétaire financièrement et va lui permettre d’affronter plus sereinement les litiges comme la disparition d’un locataire.

En cas d’impayés, cette garantie va couvrir pleinement ou partiellement toutes les sommes impayées. En outre, ce type de garantie simplifie les démarches de recouvrement. Certaines offres sont même accompagnées de services d’assistance juridique, précieux, en cas de litiges exigeants procédures judiciaires.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur