Quoi dire à la banque pour acheter un nouveau bien avant de vendre son bien actuel

Quoi dire à la banque pour acheter un nouveau bien avant de vendre son bien actuel

Acheter une nouvelle propriété avant de vendre votre maison actuelle peut sembler un défi complexe. Cependant, avec une planification minutieuse et des conseils avisés, ce processus peut être simplifié. Dans cet article, nous vous proposons un guide étape par étape pour naviguer dans cette transition immobilière en toute sérénité.

Que vous cherchiez à agrandir votre espace de vie, à déménager dans une nouvelle ville ou simplement à investir dans l’immobilier, ce guide vous aidera à prendre les bonnes décisions tout en évitant les pièges courants. Préparez-vous à découvrir comment faire le grand saut immobilier avec confiance et succès.

Le prêt relais : une alternative pour acquérir un nouveau bien immobilier avant la vente de l’actuel

Le prêt relais se présente comme une solution financière temporaire permettant aux propriétaires d’acquérir un nouvel habitat sans avoir à attendre la vente de leur résidence actuelle. Ce crédit à court terme, généralement sur une durée de 12 à 24 mois, offre une avance allant de 50 à 80% de la valeur estimée du bien en vente.

Lire aussi :  Echanger votre logement au lieu de vendre puis racheter, une bonne idée ?

L’emprunteur s’engage alors à rembourser ce montant dès que la transaction est finalisée. Malgré son aspect pratique, le prêt relais peut comporter des risques liés aux fluctuations du marché immobilier.

Les trois formes de prêt relais : sec, associé et rachat

Le prêt relais se décline en trois variantes. Le prêt relais sec est idéal pour ceux dont le nouveau bien a une valeur équivalente ou inférieure à l’actuel. L’avance bancaire couvre alors la totalité du prix estimé du bien à vendre, sans nécessiter de crédit immobilier supplémentaire.

Le prêt relais associé s’adresse aux personnes souhaitant acquérir un logement plus cher que leur résidence actuelle. Il est complété par un crédit immobilier classique pour financer la différence. Enfin, le prêt relais-rachat permet d’acheter un nouveau bien tout en ayant encore un crédit immobilier sur le précédent.

Que faire si le bien n’est pas vendu dans les délais prévus ?

Si la vente du bien immobilier ne se réalise pas dans les délais, plusieurs options s’offrent à l’emprunteur. Il peut demander une prolongation de son prêt relais, généralement accordée pour une durée d’un an.

Lire aussi :  Immobilier 2024 : une chute continue des prix mais les français sont encore rétissants à l'achat

Si ses ressources financières le permettent, il a également la possibilité de transformer son prêt relais en crédit immobilier classique. Cette solution lui permet de continuer à rembourser son emprunt tout en ayant plus de temps pour vendre son bien. Cependant, cette option doit être envisagée avec prudence car elle peut entraîner une augmentation des coûts.

Le prêt relais : une option flexible avec ses nuances et considérations

Le prêt relais, bien que pratique pour acquérir un nouveau bien avant la vente de l’actuel, comporte plusieurs nuances à prendre en compte.

Parmi celles-ci figurent les trois variantes du prêt relais, chacune adaptée à des situations financières spécifiques, mais nécessitant une évaluation minutieuse des avantages et des risques. Comprendre les spécificités de chaque forme de prêt relais peut aider les emprunteurs à choisir la meilleure option en fonction de leurs besoins et de leur situation immobilière.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Just 1 Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur