Renégocier un prêt immobilier en 2024, à partir de quand ça devient intéressant

Renégocier un prêt immobilier en 2024, à partir de quand ça devient intéressant ?

Dans le monde de l’immobilier, la renégociation de crédit est une stratégie souvent utilisée pour optimiser son emprunt. Mais comment savoir si c’est le bon moment pour renégocier ? Et surtout, quel serait le taux idéal à viser selon votre date d’emprunt ? Cet article se propose de vous éclairer sur ces questions cruciales.

Vous découvrirez des conseils pratiques et des informations précises pour vous aider à prendre les meilleures décisions financières en matière de crédit immobilier. Alors, que vous soyez un investisseur aguerri ou un novice dans ce domaine, plongez-vous dans cette lecture enrichissante qui pourrait bien transformer votre vision du crédit immobilier.

Évolution récente et prévisions des taux de crédit immobilier

Depuis décembre 2021, les taux de crédit immobilier ont connu une hausse significative, passant de 1% à 4,26% en janvier 2024. Toutefois, une baisse notable a été observée en février 2024 avec une diminution moyenne de 0,20 point sur un mois.

Lire aussi :  Votre banque peut-elle changer les conditions de votre prêt ?

Selon l’Observatoire Crédit Logement CSA, cette tendance baissière devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année 2024 et même en 2025, avec des taux moyens estimés à 3,25%. Cette évolution est principalement due aux baisses successives des taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE). Ces changements offrent aux emprunteurs l’opportunité de renégocier leur crédit immobilier.

Les règles pour une renégociation de prêt optimale

La renégociation d’un crédit immobilier n’est pas à prendre à la légère. Il est essentiel de respecter certaines règles pour maximiser les bénéfices. Premièrement, l’écart entre le taux initial et le taux renégocié doit être d’au moins 0,7 point.

Cependant, cette règle n’est pas absolue. Par exemple, des ménages endettés sur de longues périodes ou ayant emprunté de grosses sommes peuvent réaliser plus de 10 000 euros de gains même avec un écart inférieur à 0,7 point.

Deuxièmement, la renégociation doit idéalement avoir lieu dans le premier tiers de la durée du prêt, voire dans les cinq premières années, lorsque les intérêts sont encore importants.

Lire aussi :  Après la baisse exceptionnelle des taux de crédit immobilier, une stabilisation est en cours

Scénarios de renégociation en fonction de la date d’emprunt et du taux initial

La décision de renégocier un prêt immobilier dépend largement du taux initial obtenu et de la date d’emprunt. Par exemple, un ménage ayant contracté un prêt à 4,45% en décembre 2023 pourrait envisager une renégociation lorsque les taux atteindront environ 3,75%, probablement d’ici fin 2024.

Pour ceux qui ont bénéficié d’un taux légèrement plus bas à 4,35%, il faudra patienter jusqu’à ce que les taux descendent à 3,65%. En revanche, pour ceux ayant emprunté à un taux de 2,55% en décembre 2022, la renégociation semble moins probable car elle nécessiterait une chute des taux sous les 2%.

Quant aux emprunteurs de début 2022, lors de l’amorce de la hausse des taux, une renégociation serait envisageable seulement si les taux tombent en dessous de 1,15%, un niveau peu probable selon les experts.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Just 1 Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur