Révélation choc deux tiers des logements en station de ski risquent gros à cause du DPE

Révélation choc : deux tiers des logements en station de ski risquent gros à cause du DPE

Dans le monde de l’immobilier, un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) défavorable peut parfois être perçu comme une contrainte. Cependant, dans certaines situations, il peut se transformer en véritable atout, notamment lors de la négociation des prix d’un bien immobilier situé dans une station de ski.

Comment est-ce possible ? Quels sont les leviers à actionner pour tirer profit d’un DPE peu reluisant ? Cet article vous propose d’explorer cette perspective souvent négligée et de découvrir comment un DPE défavorable pourrait vous aider à obtenir le meilleur prix pour votre futur chalet ou appartement à la montagne.

La Loi Climat & Résilience : un défi pour les locations saisonnières en stations de ski

La nouvelle Loi Climat & Résilience, qui vise à éliminer progressivement les « passoires thermiques », pourrait avoir des conséquences importantes sur les locations saisonnières dans les stations de ski.

En effet, ces dernières abritent une proportion significative de logements mal isolés. Les propriétaires sont désormais tenus d’effectuer des travaux de rénovation énergétique pour se conformer aux nouvelles normes. Cette mesure, initialement destinée aux contrats de location résidentielle, a été étendue à toutes les propriétés locatives, y compris celles destinées au tourisme.

Lire aussi :  Voici les taux pratiqués en avril 2024 !

Valfréjus, championne des passoires thermiques selon Hello Watt

Selon une étude menée par Hello Watt, Valfréjus est la station de ski où le taux de logements classés comme « passoires thermiques » est le plus élevé, avec un pourcentage alarmant de 70%.

Cette situation s’explique par plusieurs facteurs : une qualité de construction médiocre due à l’âge des bâtiments, des conditions climatiques rigoureuses nécessitant un chauffage intensif, un usage saisonnier qui décourage les rénovations et une prédominance de petits logements consommant proportionnellement plus d’énergie. Ces éléments soulignent l’urgence d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans ces stations.

Négociation des prix et perspectives futures pour les stations de ski

Un mauvais DPE peut servir d’argument de négociation pour réduire le prix des locations dans les stations de ski. Cependant, la possibilité d’une dérogation pour ces stations est actuellement en discussion, ce qui pourrait changer la donne.

Si aucune solution n’est trouvée, les conséquences à long terme pourraient être désastreuses : une diminution significative du nombre de logements disponibles à la location, une hausse des prix due à la rareté de l’offre et un impact économique négatif sur les stations de ski.

Lire aussi :  Décès du partenaire : qui hérite du logement en concubinage ou PACS ?

Il est donc crucial de trouver une solution équilibrée qui respecte à la fois les objectifs environnementaux et les besoins économiques des stations. Les propriétaires de biens immobiliers dans les stations de ski peuvent envisager des alternatives créatives pour valoriser leur propriété malgré un DPE défavorable.

Par exemple, mettre en avant des caractéristiques uniques telles que des vues panoramiques, des aménagements intérieurs haut de gamme ou des espaces de vie conviviaux peut compenser le faible classement énergétique. Ces aspects peuvent être présentés comme des atouts attrayants qui justifient le prix demandé malgré le DPE.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Just 1 Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur