SCPI : comment la tendance change avec l'évolution du marché financier et immobilier

SCPI : comment la tendance change avec l’évolution du marché financier et immobilier

Marquée par la hausse fulgurante de l’inflation, 2023 aura été une année difficile pour les investisseurs. D’autres facteurs plus inquiétants ont poussé des supports d’investissement dans une zone de turbulence. C’est notamment le cas des SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier).

Une décollecte pour plusieurs SCPI en 2023

L’inflation galopante continue de grignoter le pouvoir d’achat des Français. Il y a aussi la hausse des taux d’intérêts instaurée par les banques centrales. Une mesure censée neutraliser les effets de l’augmentation des prix à la consommation. Or, elle pénalise les investisseurs immobiliers surtout les primo-accédants. Parmi les victimes collatérales figurent également les SCPI.

Afin de développer son patrimoine locatif, une SCPI peut recourir à l’endettement. A l’évidence, investir dans une SCPI trop endettée n’est pas sans conséquences. Heureusement, ces dernières sont rares de nos jours.

Vous l’ignorez peut-être, mais vous pouvez souscrire des parts de SCPI à crédit. C’est l’une des principales méthodes d’investissement possibles pour accéder au marché de la pierre-papier. A cause de la hausse des taux immobiliers cette année, plusieurs SCPI avaient enregistré une décollecte au 3ème trimestre 2023 :

  • Accès Valeur Pierre (- 5M€)
  • Accimmo Pierre (-67 M€)
  • Aestiam Placement Pierre (-664 k€)
  • Buroboutic (-430 k€)
  • Crédit Mutuel Pierre 1 (- 2,4 M€)
  • Elysées Pierre (-32 M€)
  • Ficommerce (-860 k€)
  • Novapierre 1 (-812 k€)
  • Opus Real (- 4,6 Me)
  • Patrimmo Commerce (-114 k€)
  • Sélectinvest 1 (-2 M€)
Lire aussi :  Les taux de crédits immobiliers pourraient-ils connaître une nouvelle baisse ?

En principe, une SCPI enregistre une décollecte lorsque les souscriptions sont inférieures aux ordres de rachat. C’est un scénario atypique qui avait marqué les neuf premiers mois de l’année 2023 : 2,7 milliards d’euros de retraits enregistrés sur cette période (source : ASPIM-IEIF).

La crise immobilière observée cette année a également entrainé la chute du prix de la part de plusieurs SCPI. Les variations constatées oscillent entre -18,45 % et -7,02 %. Cette tendance baissière de la valeur de souscription s’est poursuivie en début décembre avec des fluctuations plus importantes.

Quelles sont les SCPI qui ont bien résisté aux fluctuations du marché financier et immobilier ?

Notons qu’il y a plus d’une centaine de SCPI disponibles sur le marché. Elles peuvent être classées en deux catégories bien distinctes : les plus performantes et celles qui le sont moins. Selon les chiffres de l’ASPIM-IEIF, 7 SCPI avaient collecté plus de 50 millions d’euros au 3ème trimestre 2023. En tête de liste figurent notamment Pierval Santé, CORUM Eurion et Epargne Pierre.

Lire aussi :  Assurance Propriétaire Non Occupant (PNO) : tout savoir pour être serein

Toutes les SCPI ne se valent pas. C’est notamment le cas de Pierval Santé dont le taux de distribution s’établissait à 5,35 % l’an dernier. Au T3 2023, cette SCPI, gérée par la SGP Euryale, avait capitalisé plus de 3,16 milliards d’euros. D’autant que le prix de la part de Pierval Santé est resté inchangé cette année, à 204 €.

CORUM Eurion et Epargne Pierre viennent compléter la liste des meilleures SCPI de l’année 2023. Respectivement, leurs TD s’établissaient à 6,47 % et 5,28 % en 2022. Ces SCPI résilientes étaient parvenu à conserver leurs prix acquéreur cette année.

Justin Conseil est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Justin Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur