S’intéresser aux SCPI en démembrement : Pourquoi c’est pertinent ?

S’intéresser aux SCPI en démembrement Pourquoi c’est pertinent

Pour bien préparer la retraite, les salariés ont le choix parmi de nombreux supports d’investissement.

Parmi les plus avantageux, il y a la SCPI en démembrement qui permet également de bénéficier d’une fiscalité attractive. Quels sont donc les bonnes raisons de privilégier cet outil ?

Tout savoir sur la SCPI en démembrement

Avant d’essayer de comprendre ce support, il faut s’intéresser principalement à la SCPI ou société civile de placement immobilier dont la gestion est effectuée par une société dédiée qui bénéficie de l’agrément de l’Autorité des Marchés Financiers ou AMF.

En principe, il y a des investisseurs qui mettent leur argent dans une SCPI pour l’acquisition d’actifs immobiliers qui peuvent être des bureaux, des commerces, des entrepôts, etc. Les associés qui choisissent ce type de placement peuvent se constituer un patrimoine immobilier même avec un apport initial faible. Celui-ci se libère de toutes les contraintes de gestion liées à la recherche de bien et de locataire, l’acquisition, l’entretien, etc.

A présent, nous allons nous intéresser au plus près à la SCPI en démembrement. Ce processus consiste tout simplement à diviser la nue-propriété et l’usufruit. La première permet tout simplement d’être détenteur de parts de SCPI tandis que le second offre la possibilité de toucher des revenus qu’elle produit elle-même. Cette stratégie présente un attrait particulier pour les investisseurs qui sont soumis à d’importantes impositions.

Lire aussi :  A-t-on le droit de transformer en box son parking de copropriété ?

Quelle offre choisir ? Tout dépend de votre profil en tant qu’investisseur ! Le meilleur moyen de choisir le placement qui vous convient le plus, c’est de demander conseils auprès d’une agence spécialisée telle que Portail-SCPI. Ce formulaire ci-dessous vous permettra d’entrer en contact avec l’un de leurs experts.

Connaître les avantages de la SCPI en démembrement

Cette technique offre la possibilité aux investisseurs de se constituer un patrimoine. Par ailleurs, la nue-propriété ne génère aucun revenu tout au long du démembrement, par conséquent elle n’est pas soumise à l’imposition sur le revenu. Grâce à cette stratégie, les actionnaires bénéficient d’une décote qui porte sur les parts acquises. Celle-ci varie entre 20 à 40% et son calcul se base sur la durée de démembrement et selon le type de SCPI privilégié.

Lire aussi :  Il y a les mauvaises, et les bonnes SCPI : pourquoi l’écart se creuse ?

Ce véhicule de placement est aussi idéal pour la préparation de la retraite, il s’agit de faire correspondre la fin du démembrement et celle de la vie professionnelle. Grâce à cette approche, l’investisseur pourra réunir du capital durant la période pendant laquelle les impositions sont élevées.

Dans le même temps, il peut bénéficier d’une décote lors de l’acquisition de parts de SCPI, par contre celui-ci ne perçoit pas de loyers qui seraient soumis à une imposition élevée. Au moment du départ à la retraite, il pourra recouvrer la pleine propriété de ses parts, ceci lui permettra de toucher les éventuels loyers qui serviront de complément de revenu.

La souscription à une SCPI en démembrement est aussi bénéfique pour la succession. Lorsque l’investisseur offre la nue-propriété de ses parts à ses enfants, ils peuvent diminuer les droits de transmissions de ses descendants.

Dans le même temps, il continue à toucher les rémunérations relatives à l’usufruit jusqu’à ce qu’il décède. Cette approche peut donc s’avérer bénéfique sur plusieurs points. Tout d’abord, elle permet d’effectuer une donation à coût réduit. De plus, celle-ci permet d’échapper aux problèmes liés à l’indivision.

Lire aussi :  Est-ce encore possible de construire une maison individuelle en France - Ces régions qui disent non
À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur