Un changement important concernant MaPrimeRénov’ depuis la mi-mai !

Un changement important concernant MaPrimeRénov' depuis la mi-mai

Découvrez les dernières nouveautés concernant MaPrimeRénov’, le dispositif d’aide à la rénovation énergétique. À partir du 15 mai, de nouvelles modifications entrent en vigueur, apportant des changements significatifs pour ceux qui envisagent des travaux de rénovation.

Que vous soyez déjà familiarisé avec ce programme ou que vous cherchiez à comprendre comment il peut bénéficier à votre projet, cet article vous fournira toutes les informations nécessaires sur ces mises à jour.

Restez à l’affût des dernières tendances en matière de rénovation énergétique et découvrez comment optimiser vos investissements grâce à MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov’ : Assouplissement des conditions d’éligibilité pour les logements F et G

Les propriétaires de logements classés F ou G peuvent se réjouir. À partir du 15 mai et jusqu’au 1er janvier 2025, l’accès à MaPrimeRénov’, une aide financière pour la rénovation énergétique, sera facilité.

Cette mesure intervient suite à une baisse significative du nombre de rénovations réalisées via ce dispositif au premier trimestre 2024. Le gouvernement a donc décidé de simplifier le processus en supprimant l’obligation de changer le système de chauffage et en rendant éligibles les passoires thermiques.

Lire aussi :  Comment maximiser les aides pour les seniors : allocations et solutions pour petites retraites

De plus, les travaux mono-gestes, tels que le changement de chaudière ou de fenêtres, seront à nouveau pris en compte.

Impact de la simplification du dispositif d’aide sur les rénovations énergétiques

La décision gouvernementale de simplifier MaPrimeRénov’ pourrait relancer le secteur de la rénovation énergétique. En effet, suite à l’instauration de règles plus strictes en 2024, une chute de 43% des rénovations a été constatée au premier trimestre par rapport à la même période en 2023.

Le retour des travaux mono-gestes et l’assouplissement des conditions pour les logements F et G devraient permettre à davantage de propriétaires d’entreprendre ces travaux. Cette mesure vise également à soutenir le secteur du bâtiment, actuellement en crise, en facilitant la validation des devis et la reprise des chantiers.

Anticipation de la demande d’aide et impact sur la filière du bâtiment

Dès le 15 mai, les futurs propriétaires pourront anticiper leur demande d’aide MaPrimeRénov’ en fournissant un compromis de vente lors du dépôt de leur dossier. Cependant, ils devront toujours présenter un titre de propriété pour obtenir l’aide finale.

Lire aussi :  Comptes CAF piratés, faites vite cela pour conserver vos allocations en Mars

Par ailleurs, le retour des mono-gestes est perçu comme une solution temporaire pour aider la filière du bâtiment à sortir de sa crise actuelle. Olivier Salleron, président de la Fédération française du bâtiment, voit dans cette mesure une opportunité de débloquer jusqu’à 90% des chantiers, permettant ainsi aux entreprises de valider leurs devis et de reprendre leurs activités.

Impact environnemental des nouvelles mesures

Les nouvelles mesures apportées à MaPrimeRénov’ ont des implications importantes à la fois sur le plan environnemental et économique. En incitant davantage de propriétaires et de copropriétés à réaliser des travaux de rénovation, on s’attend à une réduction notable des émissions de gaz à effet de serre liées au secteur résidentiel. Cela contribuera aux objectifs nationaux de transition énergétique.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur