Voici les frais de notaire à payer lors d’une succession

Voici les frais de notaire à payer lors d'une succession

La famille doit se concentrer sur la succession après un décès. Cette étape, gérée en général par un notaire, engendre des coûts. Les connaitre à l’avance vous permettra de mieux vous préparer financièrement.

Découvrez dans cet article les frais de notaire à régler dans le cadre d’une succession.

Rédaction de la déclaration de succession par un notaire

Cet acte requiert un maximum d’informations, ce qui peut sembler compliqué pour les héritiers. De plus, il faut remettre le dossier au maximum 6 mois après le décès. C’est pourquoi ces derniers préfèrent souvent  confier la tâche à un notaire.

Devenu mandataire, celui-ci se charge de fournir la déclaration de succession aux impôts. Mais, cette opération peut revenir assez chère. Le coût dépend en grande partie de l’actif brut de la succession avant déduction des dettes. Il peut s’élever jusqu’à quelques milliers d’euros.

Les honoraires dans le cadre du partage de patrimoine

Le coût de la succession peut devenir pesant pour les bénéficiaires. Chaque héritier doit régler un impôt de 2% au prorata de la part qu’il a reçue, et ce qu’il soit exempté de droits ou non. La situation se complique si le défunt vous a légué des biens immobiliers.

Lire aussi :  Les notaires retrouvent espoir ! Les taux d'intérêts vont vraiment baisser à partir de cette date

Pour l’enregistrement au service de la publicité foncière, vous serez taxé à 0,10% de la valeur de ces derniers. Mais en plus de cela, le notaire bénéficie des émoluments correspondants à l’actif brut. Si la valeur du bien varie est de moins de 6 500 euros, le coût est de 4,931% de l’actif brut contre 2,034 % de 6 500 à 17 000 euros, 1,356% de 17 000 à 30 000 euros, et 0 1,017% au-delà.

Quid de l’inventaire mobilier ?

L’inventaire n’est pas automatique. Mais, il peut être réalisé pour avoir une précision sur la valeur de l’actif et du passif (emprunt, dette, etc), du défunt. Concrètement, cette pratique consiste à déterminer la valeur des meubles. Le cas échéant, le tarif forfaitaire de 5% s’applique. Ce qui peut représenter un montant important si la valeur réelle des bijoux, tableaux, etc, est largement inférieure au pourcentage évoqué.

Pour avoir une estimation au plus juste, mieux vaut recourir à l’expertise d’un notaire. Le coût de cette opération est en-dessous des 1 000 euros.

Lire aussi :  Succession : stratégies efficaces pour réduire les taxes sur votre domicile principal

Les tarifs du notaire dans le cas d’une délivrance de legs

Lors de la préparation de sa succession, un individu peut rédiger un testament s’il souhaite léguer des biens à d’autres bénéficiaires. Pour que ces derniers puissent s’en saisir, ils devront demander la délivrance auprès des héritiers réservataires, c’est-à-dire des enfants du défunt. Cela peut être fait sans formalité ou à l’amiable.

Mais, si la transmission concerne des biens de valeur, un acte notarié peut s’avérer nécessaire, voire indispensable. Les émoluments du notaire fluctuent de 2,322% à 0,638% de la valeur du bien.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur