Vous allez moins toucher avec vos placements immobiliers à cause de la BCE, êtes-vous concernés ?

Vous allez moins toucher avec vos placements immobiliers à cause de la BCE, êtes-vous concernés 

Suite à 5 ans sans aucune baisse des taux, la Banque centrale européenne (BCE) a enfin décidé de réduire ses taux d’intérêt de 0,25 point le 6 juin.

Une bonne nouvelle pour les emprunteurs privés, mais un changement qui va certainement peser sur les épargnants. Voici les détails.

Relancer la machine économique en baissant les taux

Depuis 2022, la BCE avait relevé ses taux directeurs plusieurs fois pour faire face à l’inflation, la sortie de la crise sanitaire et la guerre en Ukraine. Le but étant tout simplement de ralentir la circulation de l’argent. Maintenant que l’inflation est descendue à 2,6 %, la BCE estime que le moment est arrivé pour stimuler de nouveau l’économie.

Une première baisse des taux qui devrait assouplir les conditions de crédit des ménages et des prêts immobiliers. Évidemment, elle aura également un impact positif sur la finance de l’État.

Quelles conséquences pour les épargnants ?

Les épargnants qui étaient, jusqu’ici, les plus grands gagnants de la hausse des taux seront certainement pénalisés. Mais pas tous ! Tout dépendra du placement détenu.

Lire aussi :  Immobilier et fiscalité : vers une baisse conséquente des frais de notaire !

Le livret A : bloqué à 3 % jusqu’en janvier 2025

Normalement, la baisse des taux directeurs de la BCE devrait faire reculer celui du livret A. Mais la bonne nouvelle, c’est que ce dernier est gelé au taux de 3 % jusqu’en janvier 2025, par décision stratégique du gouvernement. Pour l’heure donc, le livret A fait partie des épargnes sécurisées et même rentables grâce au fait qu’il est supérieur au taux de l’inflation enregistré actuellement.

Les comptes à terme : plus de 3 % pendant 5 ans

Ici, le principe est de placer son capital et de ne pas y toucher pendant une durée déterminée, en échange d’une rémunération décidée pendant la souscription. Aujourd’hui, les produits les plus longs termes offrent un rendement très attractif et connu à l’avance, sur une durée de 5 ans, avec une garantie des dépôts qui atteint les 100 000 euros.

Mais attention, ce placement est soumis à la volatilité des taux d’intérêt, il pourrait donc voir son taux baisser dans les prochains mois. Cette opportunité doit donc être saisie rapidement !

Lire aussi :  2024 : Une année qui s'annonce prometteuse pour les investisseurs immobiliers

Le LEP : un coup de pouce toujours intéressant

S’il est aujourd’hui fixé à 5 %, le taux du LEP pourrait être ajusté à 2,5 % d’ici le mois d’aout. Mais les économistes estiment que le gouvernement pourrait limiter cette baisse à 4 % pour soutenir l’épargne populaire et inciter les familles modestes à y souscrire. Malgré la baisse des taux de la BCE donc, le LEP reste à l’abri.

L’assurance-vie : les fonds en euros restent attractifs

La hausse des taux des banques centrales en 2023 ont permis aux fonds euros de l’assurance-vie de passer de 1,9 à 2,6 % de rémunération. Aujourd’hui encore, ils sont en pleine forme à condition que vous optiez pour les produits les plus récents. Les plus chanceux pourront bénéficier d’un rendement approximatif de 3 % d’ici 2025 malgré la baisse des taux de la BCE.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur