Vous devrez rembrouser les aides sociales reçues par votre prédécésseur après son décès

Récupération aides sociales par l'Etat après décès

Dans cet article, nous allons lever le voile sur un sujet peu connu mais d’une importance capitale : le remboursement des aides sociales comme l’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) et l’ASH (Aide Sociale à l’Hébergement) après votre décès.

Une question qui peut susciter de nombreuses interrogations et inquiétudes. Quels sont les dispositifs concernés ? Qui est tenu au remboursement ? Comment cela fonctionne-t-il ? Autant de points que nous aborderons pour vous apporter une vision claire et précise de ce processus souvent méconnu.

La récupération des aides sociales par l’État après le décès du bénéficiaire

Il est important de savoir que l’État peut réclamer le remboursement des aides et prestations sociales non contributives, c’est-à-dire celles pour lesquelles le bénéficiaire n’a pas cotisé, après le décès de ce dernier.

Cette récupération, qui doit être effectuée dans un délai de cinq ans suivant le décès, peut concerner non seulement les héritiers du défunt, mais aussi les personnes ayant reçu une donation ou un legs de sa part. Cependant, cette procédure est strictement encadrée afin d’éviter tout abus.

Lire aussi :  Comment maximiser les aides pour les seniors : allocations et solutions pour petites retraites

L’ASPA et l’ASH : deux aides sociales récupérables sous conditions

Les allocations de vieillesse comme l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) peuvent être sujettes à un remboursement si l’actif successoral net dépasse certains seuils. Suite à la réforme des retraites en 2023, ces plafonds ont été relevés jusqu’à fin 2029.

Par ailleurs, l’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH), destinée aux personnes âgées ou handicapées résidant en établissement spécialisé, est récupérable dès le premier euro versé par le conseil départemental. Ces mesures visent à garantir une juste redistribution des ressources publiques.

Les aides sociales non récupérables : exceptions et erreurs

Certaines prestations sociales, comme le Revenu de Solidarité Active ou la Prestation de Compensation pour les Personnes Handicapées, ne sont généralement pas sujettes à une récupération. Cependant, si ces aides ont été versées par erreur, elles peuvent être réclamées aux héritiers du bénéficiaire décédé.

Il est donc crucial pour les bénéficiaires et leurs familles d’être bien informés sur les conditions de versement et de remboursement des différentes aides sociales afin d’éviter toute surprise désagréable.

Lire aussi :  Erreur sur le chèque énergie : comment savoir si vous devez réclamer ?
À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Formaliste de métier et professionnel de la publicité foncière, je vous partage quotidiennement des analyses pointues dans les domaines patrimonial, financier, des successions, et des aides sociales.

Voir tous les articles de l'auteur