Zoom sur les aides aux copropriétaires pour des travaux de rénovation énergétique

Zoom sur les aides aux copropriétaires pour des travaux de rénovation énergétique

Les travaux de rénovation énergétique permettent d’optimiser les performances énergétiques d’un bâtiment. Si ce type de projet vous tient à cœur alors que vous êtes en copropriété, sachez que même si les charges sont partagées, le coût des travaux, lui, peut être onéreux.

Pour vous aider justement à les financer, vous avez droit à plusieurs aides aux copropriétés. Focus !

MaPrimeRénov’ Copro

Depuis 2021, l’Agence nationale de l’habitat Anah met en avant l’aide MaPrimeRénov’ Copro. Celle-ci couvre 25% de la facture des travaux de rénovation effectués, plafonnée à 25 000 € par logement. Pour en bénéficier :

  • La copropriété doit se composer de 75% de lots de résidence principale au minimum;
  • Les travaux doivent augmenter la performance énergétique d’au moins 35%;
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel qualifié RGE avec une AMO ou assistance à maîtrise d’ouvrage;
  • Vous devez vous assurer que le syndic a immatriculé votre copropriété sur le registre national d’immatriculation.
Lire aussi :  Le fisc renforce les contrôles sur la construction de vérandas, abris, garages non déclarés

La prime de coup de pouce

Prolongée jusqu’au 31 décembre 2025, la prime de coup de pouce rénovation performante de bâtiment résidentiel collectif est l’un des leviers du gouvernement pour mettre fin aux passoires thermiques.

Destinée pour les projets de rénovation globale (isolation du bâtiment, la ventilation, la production d’eau chaude sanitaire,etc), cette aide s’adresse au syndicat de copropriétaires. Pour en bénéficier, vous devez veiller à ce que 75% de la surface totale chauffée soit utilisée comme habitation.

Le montant de cette aide dépend des offres des entreprises signataires de la charte de Coup de pouce ainsi que du taux de production de chaleur renouvelable après les travaux. Si, par exemple, vous avez effectué des changements d’équipements au fioul ou au charbon et que le taux de chaleur renouvelable est supérieur ou égal à 50%, vous encaissez près de 500 €/MWh contre 300 € si le taux est inférieur à 50%.

Lire aussi :  Vous ignorez sûrement ces aides au logement essentielles pour les personnes handicapées

L’Eco-prêt à taux zéro en copropriété

Accessible sans condition de ressources, l’Eco-prêt à taux zéro en copropriété permet le financement des travaux de rénovation énergétique pour l’amélioration de la performance des logements ou des parties communes.

Comme son nom l’indique, ce dispositif est remboursable sans intérêt pendant une durée de 15 à 20 ans en fonction du projet. Il est toutefois destiné aux copropriétés de logements dédiés à être utilisés comme résidence principale.

Si vous voulez prétendre à ce prêt, assurez-vous que votre bâtiment a été construit depuis 2 ans et plus. Les montants de l’Eco-PTZ en copropriété dépendent entièrement des opérations effectives. Pour l’isolation de parois vitrées, par exemple, il s’élève dans les alentours des 7 000 €.

Dans le cadre d’un gain d’énergie de 35% au minimum, vous pouvez demander la somme de 50 000 € et la rembourser sur une longue durée de 20 ans.

À ne pas rater !
Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.
Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon

Expert en relations presse, j'ai rejoint Just 1 Conseil en tant que responsable éditorial pour partager mon expertise sur les thématiques immobilières et du logement.

Voir tous les articles de l'auteur